CONTACT

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website.

Lean more
ACCEPT COOKIES
21 Oct 2019

Comment se rendre attractif quand on est une PME ?

Selon une étude de Bpifrance publiée 2018, plus d’une PME sur deux connaît des difficultés pour croître à cause de problèmes de recrutement. Quelles sont les causes ? Comment y remédier et ainsi se rendre plus attractif auprès des candidats ? Voici un point complet.

Les difficultés de recrutement est le premier frein à la croissance pour les PME

83% des PME interrogées dans le cadre de l’étude déclarent rencontrer des difficultés pour recruter et 72% d’entre elles insistent sur le fait que cela constitue un frein pour leur entreprise et leur croissance. Ce constat peut s’expliquer par différents facteurs : tout d’abord, il existe une réelle pénurie des compétences selon certains profils comme notamment les commerciaux ou encore les métiers manuels et techniques. De ce fait, les candidatures ne correspondent pas forcément à l’offre d’emploi. Aussi, il est intéressant de noter que l’implantation géographie de ces PME peut représenter un obstacle pour les candidats et que les PME manquent d’attractivité face aux multinationales, aux grandes entreprises pouvant proposer de réels avantages aux candidats (bon salaire, avantages sociaux, prestige, etc.).

Pour les PME, les difficultés de recrutement impliquent :

-       Des difficultés pour garder les meilleurs éléments au sein de l’entreprise

-       Un problème d’engagement de la part de l’ensemble des collaborateurs

-       Des difficultés pour recruter les meilleurs talents sur des postes stratégiques

-       D’être en sous-effectif

-       Des difficultés de fidélisation des collaborateurs les plus performants

-       Des lacunes professionnelles au sein de toutes les équipes

Paradoxalement, une autre enquête, « Besoins en main d’œuvre » publiée par Pôle emploi en avril 2018 démontre le fait que les perspectives d’embauche sont bonnes avec une forte augmentation estimée à +18,7% pour les secteurs de la construction et de l’industrie notamment. À contrario, l’emploi salarié privé connaît de moins bons résultats avec un léger ralentissement.

Un problème récurrent en Europe

La France n’est pas le seul pays à connaître des problèmes de recrutement. Au total, 20% des entreprises européennes de l’industrie voient leur croissance limitée par des difficultés de recrutement. En Allemagne, par exemple, 26% des entreprises industrielles connaissent des difficultés pour recruter. Aux Pays-bas elles sont 16,4%.

Le recrutement de nouveaux talents est donc un réel problème pour les PME en France et à travers l’Europe. Quelles sont donc les solutions pour contrer ces obstacles ?

Comment remédier à ce problème ?

Suite à son enquête, Bpifrance a donné quelques axes pour aider les PME à surmonter cet obstacle de recrutement. Dans un premier temps, la structure recommande de mettre en place une stratégie RH optimale dans le but d’accompagner la croissance. Pour ce faire, il est possible et recommandé de faire émerger des talents internes à l’entreprise, d’identifier et d’analyser des indicateurs-clés ou encore de définir et de développer une marque employeur claire et attractive à travers des actions concrètes telles qu’une présence numérique, des partenariats avec des écoles ou de la cooptation. Aussi, Bpifrance encourage les PME à muscler leur management, un bon niveau de management influe positivement sur la fidélisation des talents présents au sein de l’entreprise. Enfin, il est recommandé de changer le regard des jeunes diplômes sur les petites et moyennes entreprises en améliorant l’expérience des stagiaires par exemple.

Il est également intéressant de noter que certains chefs d’entreprise tentent déjà de faire face à ces difficultés de recrutement en tentant notamment de modifier l’organisation générale de leur société, de changer leur politique de Ressources Humaines ou encore de changer le profil des postes à pourvoir.

Les travailleurs indépendants pour secourir les PME

Les chefs d’entreprise ne sont pas encore à l’aise à l’idée d’embaucher un travailleur indépendant. En effet, ils sont seulement 9% à l’être réellement selon un sondage d’OpinonWay, de plus seuls 5% savent appréhender le portage salarial. Ce dernier est pourtant bénéfique pour les PME dans la mesure où cela permet de s’offrir les services d’un expert souhaitant entreprendre tout en gardant un statut de salarié. Grâce au portage salarial, une PME peut donc obtenir facilement une compétence de manière ponctuelle en palliant les risques liés à une potentielle requalification du contrat en CDI.

Il existe donc d’autres alternatives de recrutement pour les PME, cependant beaucoup n’ont pas été informées de la meilleure des manières. Les pouvoirs publics ont également leur mot à dire en permettant aux PME d’avoir accès à toutes les informations possibles et en les accompagnants pour leur permettre de s’approprier l’ensemble des alternatives existantes.

Favoriser la mobilité interne

Pour une PME, la recherche de candidats peut être un processus long et complexe, la recherche de talents peut donc se faire en interne. Cela peut être bénéfique car du temps précieux est économisé et l’entreprise peut limiter les risques liés à l’intégration d’un nouvel élément au sein de ses équipes. Aussi, en favorisant la mobilité interne, une PME peut diffuser une image positive auprès de ses collaborateurs, cela montre que celle-ci souhaite conserver ses bons éléments en les faisant évoluer au sein de la société. Il est recommandé de planifier la mobilité interne avec des parcours de progression structurés et un ensemble de dispositifs adaptés dont notamment une période d’observation, une formation ou encore un tutorat.

Améliorer l’image et l’attractivité de l’entreprise

De nombreuses possibilités existent pour améliorer l’image et l’attractivité d’une entreprise. Etre présent sur les réseaux sociaux, participé à des forums, communiquer sur ses métiers, etc. De même, une marque employeur bien pensée et définie au préalable est un formidable moyen d’obtenir plus de candidatures et de se positionner comme un employeur de choix auprès des futurs candidats. La communication est donc très importante, les grandes entreprises l’ont bien compris et élaborent des stratégie de communication avec soin sur leur gestion des Ressources Humaines.